L’augmentation des températures, la diminution de l’étendue et de l’épaisseur des glaces de mer, l’acidification découlant d’un enrichissement en dioxyde de carbone, la raréfaction de l’oxygène, les changements dans le réseau trophique et le déclin de multiples stocks de poissons commerciaux sont au nombre des changements écologiques importants qui touchent l’ensemble des océans dans le monde.

Le maintien de la santé des océans nécessite la mise en œuvre de stratégies efficaces de conservation et d’utilisation durable des ressources fondées sur des données scientifiques probantes. Pour atteindre ces importants objectifs, il faudra effectuer de nouvelles recherches qui repoussent les limites des connaissances actuelles sur les écosystèmes marins.

Les océans évoluent en réaction à des facteurs naturels et anthropiques qui menacent leur biodiversité et leur santé. La diversité de la vie dans les océans, depuis les gènes jusqu’aux écosystèmes, représente un patrimoine naturel irremplaçable et indispensable au bien-être de l’homme et de la planète et est étroitement liée à une utilisation durable des ressources océaniques. Les océans fournissent 95 % de l’environnement où la vie est possible sur la planète, abritent le plus vaste éventail d’espèces diverses, produisent environ la moitié de l’oxygène que nous respirons, fournissent des ressources alimentaires importantes, soutiennent diverses industries et régularisent le climat. Le maintien d’océans en santé nécessite la mise en œuvre de stratégies efficaces de conservation et d’utilisation durable des ressources fondées sur des données scientifiques probantes.

Les Canadiens reconnaissent la valeur des écosystèmes océaniques, comme le démontrent la Loi sur les océans et d’autres mesures législatives. Les pêcheurs et d’autres intervenants sont préoccupés par l’incidence qu’auront les changements que subissent les océans sur leur gagne-pain, par exemple les effondrements de stocks catastrophiques tels que ceux qui ont conduit à l’imposition d’un moratoire sur la pêche à la morue en 1992. La pollution et maintenant l’acidification et le réchauffement des océans sont passés des revues scientifiques aux médias populaires et, à l’échelle locale, sont devenus des sujets de discussions entre les groupes de pêcheurs et le grand public.

En bref, les intervenants et le grand public veulent des mesures de conservation qui produisent des avantages réels afin d’atténuer l’effet qu’a l’activité anthropique sur les écosystèmes océaniques. Ils veulent la mise en place de politiques et de mesures de gestion des océans qui favorisent le développement et une activité économique durables dont pourront aussi profiter les générations futures au lieu d’activités économiques à court terme qui dégradent l’environnement et limitent le potentiel futur. Or, pour élaborer de telles politiques, il faut élaborer des avis scientifiques solides qui mettent les sciences sociales à profit pour transmettre l’information aux intervenants et aux décideurs, une stratégie que le CHONe II embrasse pleinement.

Programme de recherche stratégique


Le programme de recherche du réseau CHONe II porte sur deux questions générales et interdépendantes :

  • quelles caractéristiques des écosystèmes définissent la capacité des océans du Canada à se rétablir ou à répondre à des stratégies de gestion telles que les réseaux de zones de protection marines (ZPM), les fermetures spatiales ou les mesures de restauration;
  • peut-on comprendre et quantifier la façon dont les facteurs de stress, y compris les principaux impacts cumulatifs, altèrent les fonctions et les services écosystémiques ainsi que la biodiversité marine dans les environnements fortement utilisés?

 

Objectifs de recherche
  • Comprendre les caractéristiques des écosystèmes qui définissent la résilience et la capacité des océans du Canada à se rétablir ou à répondre à des stratégies de gestion telles que les réseaux de zones de protection marines (ZPM), les fermetures spatiales ou les mesures de restauration.
  • Comprendre la façon dont les facteurs de stress, y compris les principaux impacts cumulatifs, altèrent les fonctions et les services écosystémiques ainsi que la biodiversité marine dans les environnements fortement utilisés.

Afin d’atteindre ces objectifs, les chercheurs et les étudiants du réseau CHONe II sont engagés dans 20 projets qui explorent les deux thèmes suivants.

  • Thème 1 : Stratégies de développement durable
  • Thème 2 : Impacts cumulatifs